Mais, le lieu une fois atteint, qu'arrivait-il ? Qu'était ce lieu ?
Celui où il n'y avait plus qu'à disparaître, parce que la musique, dans cette région de source et d'origine, avait elle-même disparu plus complète­ment qu'en aucun autre endroit du monde : mer où, les oreilles fermées, sombraient les vivants et où les Sirènes,
preuve de leur bonne volonté, durent, elles aussi, un jour disparaître.


maurice Blanchot in Le livre à venir - folio p. 9